Follow:
Rencontres

Easy Blush

Héloïse, Youtubeuse & blogueuse connue sous le nom de « Easy Blush ». Dans ses vidéos, elle aborde des thèmes variés: la beauté, un mode de vie sain, la spiritualité, le développement personnel, les voyages, la lecture… 

Rencontre. 

1° Qu’est ce qui t’a donné envie, quelle était ta motivation lorsque tu as créé ta chaine Youtube, ton blog « Easy Blush »? 

J’ai ouvert mon premier blog à l’âge de 13 ans, ce qui est assez jeune. Je rêvais d’être directrice artistique d’un magazine féminin mais bien sûr à cet âge là c’était impossible (rires). C’était aussi la période d’apparition des blogs, j’adorais en suivre et donc j’ai décidé d’en créer moi-même. J’étais surtout dans une démarche de partage, c’est toujours le cas aujourd’hui. J’ai toujours été passionnée par la beauté : je passais mes week-end à dénicher les derniers produits. J’avais envie de partager de manière plus large que mon cercle d’amies. Quand je suis devenue maquilleuse professionnelle, je me suis sentie légitime de partager car j’avais des conseils beauté professionnels à proposer. C’est à ce moment que j’ai créé « Easy Blush » (voir le blog). 

2° Qu’est ce qui t’a décidée à en faire ton métier ? (voir vidéo « nouvelle vie »)

Ma chaîne YouTube « Easy Blush » a maintenant 4 ans. Quand j’ai commencé, je ne me doutais pas une seconde que ça deviendrait mon métier. Quand je recevais des échantillons c’était déjà la folie pour moi (rires).

A un moment, j’en ai eu marre de mon métier de maquilleuse, je me posais beaucoup de questions. En plus j’étais dans le milieu de la télé réalité. En toute franchise, ce n’est pas un milieu très intellectuel (rires). Le maquillage ça peut paraitre très superficiel mais c’est un moment très intime qui peut amener à des confessions. Donc le maquillage peut avoir une dimension psychologique: aider les autres à se sentir bien. Mais à la télévision je ne retrouvais plus cette perspective de l’aide à l’autre.

A côté de ça, je parlais de plus en plus de naturel, de bio sur le blog. J’étais en dissonance totale avec moi-même. Donc je me suis dit pourquoi pas tenter de vivre de mon blog ! Et ce n’est pas le fait d’être Youtubeuse qui fait que je suis en accord avec moi-même mais plutôt le fait que j’aborde des sujets qui me tiennent  à coeur. Ainsi, je donne du sens à la profession que j’exerce. Ça me fait encore très bizarre de dire « je suis Youtubeuse beauté » mais j’en suis fière (voir la chaîne Youtube)

3° C’est quoi une journée type de Youtubeuse ? (voir vidéos « vlog my days »)

Beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps devant son ordinateur ! Je n’en peux plus ! (rires) C’est aussi énormément de solitude car je travaille seule chez moi. Je me force à mettre un réveil le matin pour garder un rythme et faire mon morning miracle: méditation, tirer des cartes, prendre du temps pour moi. Ensuite, à 9h30 je suis devant mon ordinateur pour répondre aux mails, aux commentaires, travailler sur des articles, tourner des vidéos et les monter.  J’ai trouvé mon rythme de travail: je travaille beaucoup le matin jusqu’au déjeuner puis je reprends vers 16h/17h jusqu’à 22h. C’est important de s’imposer des horaires, se mettre un peu la pression de temps en temps.

4° Qu’est ce qui te décourage parfois ? Qu’est ce qui te motive ?

Alors, ce qui me décourage le plus ce sont les messages ou commentaires négatifs voire violents que je peux recevoir. Les gens ne réalisent pas que derrière l’ordinateur, il y a une personne avec sa vie personnelle mais aussi des heures de travail, de l’investissement.

D’un autre côté, les messages ou les commentaires bienveillants me motivent énormément. C’est hallucinant cette entraide et cette communauté qui se met en place. C’est magique. C’est vraiment le point positif: avoir pu rassembler des gens qui pensent de la même façon.

Qu’est ce que ça fait d’avoir près de 30 000 abonnés sur Youtube, 17 200 followers sur Instagram, que les gens te remercient de les inspirer, de les aider ?

Concernant le nombre de personnes qui regardent mes vidéos, je ne m’en rends pas du tout compte. Je fais et je poste les vidéos comme si j’étais la seule à pouvoir les voir. Je suis surprise quand des gens me reconnaissent dans la rue, je me retrouve face à la réalité et ça fait bizarre !

Et les messages, ça m’émeut beaucoup. Je fonds en larmes tellement ça me touche. C’est dingue à quel point on peut avoir un impact sur la vie des gens sans en avoir conscience. C’est magique !

Tu parles beaucoup de développement personnel sur ta chaîne: lecture, cartes, yoga, sport, gratitude… Est ce un thème qui t’a toujours intéressée ou as-tu eu un déclic ? La plateforme Youtube t’aide t-elle à te connaitre, à te construire ?

Je suis dans cet univers spirituel depuis toujours. Ma mère a toujours été ouverte à ça, j’ai grandi en tirant les cartes. Mon père donnait des cours de yoga et se renseignait sur le bouddhisme. Il me disait: « si tu veux quelque chose, tu as juste à le demander à l’univers. ». Tout ça sans aucune religion. Il y a 2 ans, après une rupture douloureuse, j’ai commencé à me poser beaucoup de questions sur moi-même et la vie: j’ai donc exploré ce thème de façon plus poussée.

Et Youtube m’aide beaucoup. Je pense que tout ce qui nous arrive est en fait un miroir reflétant nos failles et nos forces. Et Youtube est un terrain de jeu énorme pour ça. Les critiques me touchent car elles réveillent des choses en moi qui me font réfléchir. En plus, ça m’a fait énormément travailler sur ma timidité: je suis obligée de m’exposer, de me mettre en scène.

7° On remarque une évolution dans ton approche à la beauté, aux soins, au corps, au maquillage (plus minimaliste, naturelle, respectueuse, saine), est-ce justement lié à ton attrait pour le développement personnel ou à ton activité sur Youtube ?

C’est une question que je me pose en ce moment. J’ai fait un métier très superficiel et futile en tant que maquilleuse sur les plateaux télévisés. Je parle de développement personnel et bizarrement je pense que ces deux domaines ne sont pas si éloignés l’un de l’autre. Parler de beauté, de maquillage, ça permet de rester dans un monde concret. Je veux faire le lien entre le concret et la spiritualité tout en gardant mes valeurs. Si je ne parlais que de spiritualité, je serais suivie uniquement par des personnes connaissant ce thème. En parlant de beauté, j’attire d’autres personnes qui, en découvrant le développement personnel via mes vidéos pourront évoluer. C’est ça qui est intéressant!

Cette année tu as eu la chance de voyager en Inde (je suis jalouse), d’expérimenter une autre culture plus spirituelle et sacrée. Est ce que cela t’a changée ? Le retour à la vie parisienne/française/européenne a-t-il été difficile ? (voir vidéos sur l’Inde)

Etant intéressée par la spiritualité, j’avais des attentes concernant l’Inde. Je m’attendais à un voyage initiatique puisque le sacré à une place omniprésente dans leur culture. Les hommages au Gange avec des bougies et des encens m’ont littéralement transportée. Après, je ne dirai pas que ça m’a transformée, si j’étais allée dans un pays d’Afrique ou autre je pense que j’aurais ressenti la même chose. C’est la différence de culture qui interpelle. Je me suis retrouvée face à moi-même en terme d’hygiène, de sécurité et de confort.

Le retour à Paris a bien entendu été compliqué comme à chaque fois que je rentre de voyage. Toutefois je pense qu’on a besoin de ces contrastes pour se sentir bien chez soi, apprécier son confort de vie.

9° Nous sommes au tout début d’une nouvelle année: quels projets as-tu hâte de concrétiser, d’entreprendre ? 

C’est fou mais je crois bien que c’est la première année pour laquelle je n’ai pas de bonnes résolutions. Mes objectifs, je les ai fixés en septembre lorsque j’ai commencé ma nouvelle vie de blogueuse. Mais bien entendu, je veux continuer à vivre de mon blog de façon éthique et surtout indépendante. J’aimerais écrire, que ce soit sous forme d’e-book ou de livre, faire un programme vidéo aussi. Pour 2018, j’ai des objectifs « intérieurs »: me sentir  bien par exemple.

10° Un petit conseil pour celles et ceux qui aimeraient se lancer ?

Le faire pour les bonnes raisons. Si un sujet vous anime, il n’y a pas une seconde d’hésitation à avoir, il faut foncer ! Youtube est vraiment un lieu de partage. Mais il ne faut pas penser que c’est simple, ça nécessite beaucoup de travail. Si vous êtes passionnés, vous ferez sans compter.

Être vrai, honnête. Être soi. La transparence est nécessaire, les gens ne sont pas dupes, une vidéo sponsorisée ça se voit. Et puis, s’inspirer des autres est humain mais il ne faut pas les copier, il faut que vous ayez votre propre style.

Je tiens à remercier Héloïse de m’avoir accordé cette interview. J’ai rencontré une personne entière, souriante et généreuse. Elle a su créer un univers unique, positif tout en restant elle-même. Héloïse partage ses passions en toute simplicité. Si vous ne connaissez pas son blog, découvrez ses vidéos pour faire le plein d’ondes positives !

Vous pouvez retrouver Héloïse sur les réseaux sociaux:

 

 

Crédits photos: © Instagram/ @heloisemonchablon

Vous pouvez partager cet article sur: 

 

Previous Post Next Post

Ce qui pourrait aussi te plaire ...

No Comments

Leave a Reply