Follow:
Rencontres

Lucymagination 2/2

La suite d’une rencontre captivante avec Lucie, talentueuse photographe…

 

  •  Lucie, tu as maintenant plus de 1000 abonnés à ton compte Instagram, comment as-tu réagi quand tu as vu que les gens aimaient ce que tu faisais, qu’ils commentaient et en redemandaient ? 

Oui quand j’ai passé la barre des 1000 followers, c’était une immense victoire pour moi (rires) ! Honnêtement, je ne m’y attendais pas, j’étais très étonnée car je ne poste pas de photos assez souvent par manque de temps. Toutefois, à chaque nouvelle photographie mon nombre d’abonnés augmente soudainement. Lorsque j’ai changé de logiciel de retouche tout en me professionnalisant dans la technique, mon compte Insta est passé de 600 à 800 followers. La folie !  Au début j’avais seulement un retour de la part de mes amis, ce qui était déjà très bien. Mais à présent je peux avoir les avis et les conseils d’autres photographes (parfois professionnels) via les commentaires. Je remarque qu’un petit groupe de personnes suit mon évolution et commente toujours mes posts Instagram. Ce sont eux qui me motivent et me font progresser.

© Lucymagination 

  • Tu as depuis peu crée une page Facebook en plus de ton compte Instagram, à quoi te servent les réseaux sociaux ? 

Ils sont essentiels pour se faire connaître. Instagram m’a permis d’avoir une certaine renommée à Saint-Brévin et à Narbonne. J’ai pu rencontrer des photographes qui me suivent et que je suis sur Instagram. C’est ainsi que Charlotte (@charlottedlch) est devenue une amie. Elle m’a donné de précieux conseils pour la technique et la retouche. Et depuis deux ans, je m’entretiens régulièrement avec des photographes que j’ai découvert via Instagram. Nous sommes un petit groupe de 8 passionnées avec des niveaux très différents. (Lucie les rencontre pour la première fois ce week-end à Paris, ndrl). Elles et mes amis représentent un réel soutien pour me motiver et me donner de nouvelles idées. Pour ce qui est de Facebook, je ne dirais pas que je regrette mais la page ne touche pas autant de personnes que peut le faire Instagram. On me demande souvent pourquoi je n’ai pas de site web. Je ne me sens pas prête, je ne suis pas une professionnelle. Peut-être plus tard …

Lucie à Paris avec les photographes Sarah, Iris, Mathilde & Chloé

  • N’ayons pas peur du jargon des photographes, quel matériel utilises-tu ?

Comme tout bon photographe, j’ai un appareil photo (rires). Un Nikon D3100, je l’ai eu à mes 18 ans. Je dispose de trois objectifs. A mes débuts, j’utilisais un 18-55 mm, très facile à manier pour les débutants. Puis, j’ai voulu améliorer le flou de l’arrière-plan des portraits, mon objectif 70-300 mm (macro) m’a permis de me professionnaliser dans la technique et d’obtenir des clichés de bien meilleure qualité. Je me sers peu de mon objectif 50 mm avec une focale de 1,8 mm car la mise au point ne peut se faire que manuellement. Ce n’est pas facile mais le rendu est vraiment génial. Je rêve de m’en acheter un quatrième, un 35 mm avec une focale de 1,4 mm (AUTOFOCUS !) cette fois-ci. Il serait idéal pour les portraits mais son prix reste peu abordable pour le moment…

  • A quels logiciels de retouche as-tu recours pour obtenir de telles photographies ? 

Pour commencer, j’utilisais Picasa. C’était vraiment nul ! Je suis ensuite passée à Gimp qui est très difficile d’utilisation. J’ai ensuite découvert iPiccy, un logiciel de retouche en ligne, très facile à utiliser. Le seul problème avec tous ces logiciels était que la photo était détruite, elle faisait fausse. Aujourd’hui, je ne peux plus me passer de Photoshop et Lightroom que je maitrise grâce aux tutos Youtube. Charlotte m’a aussi énormément conseillée sur l’utilisation de ces logiciels. Je travaille donc principalement sur le grain de peau, les yeux, la lumière. La retouche me prend beaucoup de temps mais cela est nécessaire. La photo doit être bonne dès le shooting. La retouche sert à embellir, pas à transformer le cliché. Il faut estomper les détails et non les supprimer, je tiens à ce que mes photographies restent naturelles.  Le travail pour le photographe est réparti en deux temps: le shooting (50%) et la retouche (50%). Sans cette deuxième partie, j’ai l’impression de ne pas avoir été au bout de mon travail.

© Charlottedlch

  • La photographie est une activité artistique et créative, d’où vient ton inspiration ?

Je dois avouer que l’inspiration n’est pas toujours au rendez-vous, ce qui impacte souvent ma motivation. Certains shooting pour lesquels on me sollicite ne m’inspirent pas. Je m’y rend parfois sans grande volonté. C’est généralement sur le moment que les idées me viennent, en fonction de la personne. Les gens m’inspirent. Il y a beaucoup de photographes sur les réseaux sociaux, il faut vraiment veiller à ne pas copier les autres. Je fais principalement de la veille sur Pinterest. Je m’inspire d’autres photographes, de poses, de styles photographiques… Je diversifie mes sources, il ne faut surtout pas se focaliser sur une personne, il est nécessaire de se limiter. J’ai déjà été copiée une fois, je n’ai pas du tout apprécié qu’on me « vole mon idée ». L’idée doit venir de soi avant tout !

© Lucymagination 

  • Tu as fait deux shootings à Nantes en octobre 2016, le premier avec Laura (@laura.bongard) & le second avec Charlotte, te sens-tu plus à l’aise devant ou derrière l’objectif ? 

Je venais d’acheter un nouveau tutu plateau, je souhaitais mettre en scène ma passion pour la danse lors de ces shootings. Les gens me dévisageaient dans la rue, ça me mettaient très mal à l’aise. Lors du premier shooting, j’étais gênée, Laura ne me guidait peut être pas suffisamment. Je me suis sentie bien mieux avec Charlotte ensuite. Nous avons la même façon de travailler. Elle me mettait à l’aise et a réussi à me faire oublier les gens autour de nous. Cette expérience m’a fait comprendre l’importance de la relation entre le photographe et le modèle pour des photos réussies. Jusque là je me suis toujours entendue avec les modèles. Je préfère être derrière l’objectif même si ça me plait d’avoir de belles photos de moi-même.

  • On sent que tu es réellement animée par la passion de la photographie, aimerais-tu devenir une photographe professionnelle ? 

Hum, excellente question ! Je ne sais pas trop quoi répondre à vrai dire. Actuellement, je prépare un projet d’étude avec des portraits photos. J’aimerai collaborer avec d’autres photographes, exposer mes photographies, multiplier les expériences et les shootings, suivre un photographe et pourquoi pas entrer dans une école de photographie… Mais je ne suis pas certaine de vouloir devenir une professionnelle, notamment parce que mes parents ne me soutiennent pas dans ce projet. Je crois que j’ai juste besoin d’être reconnue. J’attends un événement me prouvant que mon travail est reconnu par des professionnels et non plus seulement par mes amis. Je participe donc à de nombreux concours dont le portrait award 2017 pour lequel j’attends toujours les résultats (croisons les doigts pour elle !). Et puis, j’aimerai que la photo reste quelque chose de positif. Je remarque que de nombreuses personnes me parlent uniquement par intérêt et que les critiques sont de plus en plus négatives. C’est un monde assez fermé, les gens y deviennent méprisants parfois.

© Lucymagination 

  • Lucie, pour finir cette interview, as-tu un petit conseil à donner pour ceux et celles qui aimeraient se lancer dans la photographie ? 

Avoir un bon appareil photo qui reste simple d’utilisation avec un objectif 18-55 mm. Commencer avec iPiccy pour jouer sur les couleurs. Etre actif sur les réseaux sociaux et se faire de la pub même si on n’aime pas toujours cela. Ne pas faire des photos pour faire des photos. Sortir du lot par son originalité, ses idées. Participer au maximum de concours possible. Se spécialiser dans un genre photographique mais savoir se diversifier. Demander l’avis d’amis puis de professionnels. Oser !

Je tiens à remercier Lucie de m’avoir accordée cette interview pleine d’énergie et de passion !

Vous aurez un suivi de son travail puisque cet été j’aurai la chance d’être photographiée par Lucie, je suis impatiente !

Crédits photos: © Lucymagination: Une

Previous Post Next Post

Ce qui pourrait aussi te plaire ...

No Comments

Leave a Reply