Follow:
Rencontres

Lucymagination 1/2

C’est au bord de la plage, un matin ensoleillé, tout près de l’embouchure de la Loire à Saint-Brévin-Les-Pins que j’ai eu le plaisir de rencontrer Lucie, photographe passionnée.

Rencontre.

  • Lucie, comment t’est venue cette passion pour la photographie ? 

J’ai toujours aimé prendre des photos par plaisir. Mais je ne parlerai de réelle passion que depuis notre voyage d’un mois en Nouvelle-Calédonie en 2012. Mon père m’avait lancé un défi: un concours photo entre lui et moi. Je cherchais les détails, comme les coquillages, ou les paysages uniques qui s’offraient à nous. En rentrant en France, je voulais absolument prendre la nouvelle photo de profil de ma soeur. Tout de suite, j’ai été fascinée par le portrait.

©lucymagination 

  • Comment as-tu appris la photographie ? 

Je prenais mes premiers clichés en mode automatique. Puis, j’ai commencé à vivement m’intéresser aux différents modes pour progresser. Le parrain de mon frère m’a donné les bases des divers réglages. Pour mes 18 ans, j’ai eu mon propre appareil photo. Et à vrai dire, lire le gros mode d’emploi ne m’enchantait pas trop … Alors, j’ai testé par moi-même. J’ai pu établir mes réglages de préférence avec de l’expérience.

  • Que t’apporte personnellement la photographie ?

DU PLAISIR ! Sincèrement, je m’éclate lorsque je suis sur un shooting. Lorsque je vois le sourire d’impatience et de satisfaction du modèle quand il découvre les photos, c’est un moment magique. Et puis, bien sûr, cela m’apporte de la fierté quand on reconnait et apprécie mon travail.

 ©lucymagination 

  • Lucie, sur ton compte Instagram on découvre régulièrement de nouveaux portraits, pourquoi as-tu choisi de te spécialiser dans ce genre photographique ? 

Je trouve que l’être humain est la plus belle chose qui puisse exister. La relation entre le photographe et le photographié est forte. Je suis beaucoup plus à l’aise qu’avec des paysages. La technique diffère complètement. Les éléments extérieurs ont leur importance, ils peuvent créer un détail qui va transformer une pose, une photo. Par exemple, le vent dans les cheveux, le halo du soleil en arrière plan …

  • Comment choisis-tu tes modèles et les lieux de shooting ? 

Généralement, je photographie mes amis et ma famille, même si au début il était difficile de les convaincre. Mes premiers shootings avaient lieu dans mon jardin avec ma soeur. Maintenant, je demande aux personnes que je trouve particulièrement photogéniques, belles qui m’inspirent. Mais aussi, les gens me contactent de plus en plus via Instagram ou Facebook. Pour le lieu… C’est un peu au feeling en fait (rires). Je shoote dans de grands espaces avec une grande profondeur de champ. Ma mise au point est sur le modèle, les fonds sont flous donc servent seulement à embellir, mettre en valeur le modèle. Par exemple pour une personne blonde ou claire de peau, je choisis un arrière-plan sombre.

Lucie est également une passionnée de danse – Modèle: Lucie – ©charlottedlch 

  • Tu as de plus en plus de shooting, jusqu’à quatre en une seule journée ! Comment procèdes-tu sur les shooting ? Combien de temps durent-t-ils en moyenne ? 

Au début, je laissais faire le modèle. En général, le résultat n’était pas terrible. Il n’était pas à l’aise, en faisait trop ou pas assez. Aujourd’hui, avant le shooting, je donne de nombreux conseils pour mettre en valeur les yeux, la bouche et les cheveux. Pendant le shooting, je guide beaucoup le modèle, je m’adapte à lui. Puis, il prend confiance. C’est là que j’ai des surprises qui donnent LA photo. A la fin, je demande souvent un retour sur ma manière de procéder pour m’améliorer. Un shooting c’est environ 500 à 1000 photos pendant 1h à 2h. Une carte 64 GB était indispensable (rires) ! Je n’aime pas me limiter alors je passe beaucoup de temps pour le tri et les retouches du coup. D’ordinaire, j’envoie entre 150 à 200 photos avec différentes retouches au modèle.

  • Lucie, qu’est-ce que tu aimes, qu’est-ce que tu ressens pendant un shooting ?

Ce que j’aime par dessus c’est l’excitation ressentie lorsqu’à l’aperçu des clichés en plein shooting je peux déjà visualiser la retouche à effectuer pour exploiter au maximum le potentiel d’une photo. Et puis, j’apprécie l’évolution d’un shooting. Je me plais à mettre les gens de plus en plus à l’aise afin de l’être moi-même. J’aime voir les gens se dévoiler. Bien sûr, le visage du modèle qui s’illumine à la vue des photographies m’apporte une satisfaction immense.

A suivre…

Vous découvrirez la suite de cette passionnante rencontre avec Lucie prochainement !

©lucymagination: Une 

 

Previous Post Next Post

Ce qui pourrait aussi te plaire ...

No Comments

Leave a Reply